Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'origine de Môm'artre

Rédigé le Jeudi 15 Août 2013 à 17:22 | Lu 12983 commentaire(s)


L'origine de Môm'artre
Il y a plusieurs années, Chantal Mainguené, se retrouve seule pour élever ses deux filles. Elle prend conscience de la complexité à mener vie professionnelle et vie familiale.



Budget serré, horaires décalés, baby sitter à payer : Le projet Môm’artre est né d’un besoin ressenti par les familles urbaines, et plus particulièrement par les familles monoparentales et/ou à horaires décalés… Un besoin lié au manque de solution de garde adapté qui ne correspond pas forcément aux attentes des parents.



En 2001, Chantal Mainguené fonde Môm’artre, un mode de garde, destiné aux enfants de 6 à 11 ans, abordable et global offrant des tarifs adaptés aux revenus de tous (0,10 cts à 10euros / heure) et aux horaires d’ouverture élargis.



L’essence du projet Môm’artre réside également dans son contenu éducatif : proposer un lieu d’épanouissement et d’ouverture artistique et culturelle ouvert à tous.



Au travers du projet Môm’artre, Chantal Mainguené a cherché a conjuguer plusieurs objectifs pour répondre aux besoins des familles, avec une priorité donnée aux familles les plus en difficultés:

- Offrir une solution de garde répondant aux contraintes liées aux horaires de travail, aux temps de transport, au budget…;

- Garantir des conditions d’accueil optimum, de prévention et de sécurité aux enfants;

- Contribuer au développement des enfants par un espace artistique valorisant l’expression de chacun en dehors du cadre scolaire et familial;

- Recréer du lien social à échelle locale en impulsant une animation du quartier;

- Favoriser l’intergénérationnel et la mixité sociale;

- Créer de l’emploi local.


Depuis, 2001, le projet s’est étendu: un essaimage du système dans différents arrondissements de Paris et en dehors de la région parisienne.